Aide à la reconversion professionnelle (financements et contacts)

Vous souhaitez donner un nouvel élan à votre carrière, changer de métier ou de secteur d’activité ? Que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi, vous avez la possibilité d’entamer un projet de reconversion professionnelle, correspondant à vos nouvelles aspirations. Vous avez mûri votre projet et précisé vos besoins ? Passez par la case Formations pour atteindre vos objectifs. Si leur coût constitue un frein dans votre avancement, vous pouvez solliciter l’aide de Pôle Emploi ou avoir recours à d’autres dispositifs de financement. Quelles sont les aides à la reconversion professionnelle ? Comment financer une formation ? À qui s’adresser pour profiter d’un accompagnement au développement de carrière ? On fait le point.

aide reconversion professionnelle

– Reconversion professionnelle : aides pour les salariés

De nombreux salariés envisagent une réorientation professionnelle, qu’il s’agisse d’un changement de poste, de secteur ou de métier. Si vous êtes dans cette situation, vous bénéficiez de droits à la formation, notamment des aides financières permettant de mener à bien votre projet de reconversion.

Vous avez défini votre projet et souhaitez suivre une formation à distance ? Consultez notre guide pratique du cours en ligne ou par correspondance.

 

1. Le Compte Personnel de Formation

Le CPF est le dispositif le plus connu en matière de financement de formation. Mon Compte Formation est accessible à tous les salariés dès leur premier emploi et ce, jusqu’à leur retraite. Créez votre compte CPF pour financer votre projet professionnel.

Chaque année de travail permet de cumuler 500 € de droits à la formation, jusqu’à atteindre le plafond maximum de 5000 €. Ces crédits en euros peuvent ensuite être utilisés à tout moment pour financer une formation éligible CPF dans le cadre de votre projet de reconversion professionnelle.

 

2. Le Projet de Transition Professionnelle (PTP)

Le PTP (ex-CIF), parfois appelé le CPF de Transition, permet aux salariés de se former à un nouveau métier tout en conservant leur poste et leur rémunération.

Pour bénéficier du Projet de Transition Professionnelle, l’intéressé doit justifier d’une activité salariée d’au moins 2 ans, comprenant 1 an dans la même entreprise.

Tout salarié peut profiter du congé spécifique PTP pour suivre une formation certifiante en vue d’une reconversion professionnelle. Le PTP est accordé par l’employeur sous certaines conditions. Il s’effectue sur la totalité ou une partie du temps de travail.

 

3. Le Plan de Développement des Compétences (PDC)

Le PDC constitue une aide aux salariés, à l’initiative de l’employeur, dans le cadre du développement des compétences (article L 6321-1 du code du travail). Le dispositif peut, dans certains cas, servir la reconversion professionnelle.

Les formations du Plan de Développement des Compétences permettent d’acquérir de nouvelles connaissances et sont entièrement prises en charge par l’employeur. Le PDC est généralement lié à l’activité de l’entreprise du salarié.

Contrairement au PTP, le PDC s’inscrit dans un cadre stratégique d’entreprise et répond à un objectif de formation du personnel pour servir les intérêts de l’entreprise. Sauf cas particulier, le salarié ne peut se soustraire à une action de formation du PDC. Celle-ci fait par ailleurs l’objet d’un maintien de salaire.

Cependant, le salarié peut demander à suivre une formation du PDC, dans le cadre d’une reconversion.

Le plan de développement des compétences peut notamment intégrer des actions de bilan de compétences et de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

 

4. Le Pro-A : reconversion ou promotion par alternance

Ce dispositif de reconversion ou promotion par alternance (Pro-A) permet aux salariés de bénéficier d’une formation en alternance pendant leur temps de travail. Avec le Pro-A, un salarié peut acquérir de nouvelles qualifications tout en conservant son salaire, ce qui favorise l’évolution professionnelle et les promotions. Le Pro-A se met en place à la demande de l’employeur ou du salarié.

 

– Aides à la reconversion professionnelle pour les demandeurs d’emploi

Afin de faciliter le retour à l’emploi, les chômeurs peuvent également bénéficier d’un certain nombre d’aides à la reconversion professionnelle.

1. Le Compte personnel de formation (CPF)

Le CPF est accessible aux salariés comme aux demandeurs d’emploi. Il n’est pas possible de cumuler de nouveaux crédits formation sur son compteur CPF pendant les périodes de chômage. Mais les droits acquis pendant les périodes de travail peuvent être mobilisés à tout moment, pour financer des formations éligibles CPF.

Le CPF facilite ainsi la réinsertion et la réorientation professionnelle des demandeurs d’emploi.

 

2. Les aides Pôle Emploi pour la reconversion professionnelle

Pôle Emploi propose un ensemble d’aides financières pour accompagner les projets de changement de carrière des demandeurs d’emploi :

  • L’Aide au Retour à l’Emploi Formation (AREF). L’AREF est destinée aux bénéficiaires de l’ARE (allocation d’Aide au Retour à l’Emploi) qui suivent une formation validée par leur conseiller Pôle Emploi dans le cadre du Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE). L’AREF prend la forme d’une rémunération mensuelle.
  • La Rémunération des Formations de Pôle Emploi (RFPE). Cette rémunération s’adresse aux demandeurs d’emploi qui ne perçoivent pas d’allocations et qui souhaitent suivre une formation validée par Pôle Emploi.
  • L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR). L’AFPR s’adresse aux demandeurs d’emploi qui veulent suivre une formation dans le cadre d’une embauche pour un contrat de 6 à 12 mois, avec l’accord du futur employeur. L’aide est versée à l’entreprise qui recrute et permet de financer la formation préparant la prise de poste.
  • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle (POEI). La POEI est mise en place à l’initiative d’une entreprise ayant déposé une offre d’emploi auprès de Pôle Emploi. Elle permet de former les demandeurs d’emploi aux compétences requises pour le poste. L’entreprise est tenue à l’embauche à l’issue de la formation.
  • Les Actions de Formation Conventionnées (AFC). Les AFC sont des formations entièrement financées par Pôle Emploi dans le cadre du Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi. Pôle Emploi achète en amont des places dans diverses formations. Si l’une d’entre elles correspond à votre PPAE, vous pouvez bénéficier de la formation à titre gratuit, et ce en accord avec votre conseiller.
  • L’Aide Individuelle à la Formation (AIF). L’AIF est une aide financière, débloquée par Pôle Emploi, lorsqu’aucun autre financement n’est possible ou que le financement ne permet pas de couvrir la totalité des frais de formation.
  • La Rémunération de Fin de Formation (RFF). La RFF s’adresse aux demandeurs d’emploi dont l’échéance des droits aux allocations survient avant la fin de la formation. La rémunération de fin de formation prolonge ainsi la prise en charge du chômage jusqu’à la fin de l’action de formation.
  • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi collective (POEC). LA POEC est un partenariat entre Pôle Emploi et les OPCO. Contrairement à la POEI, il s’agit d’un dispositif collectif pour pallier les pénuries de main-d’œuvre dans certains secteurs d’activité. Les demandeurs d’emploi sont ainsi formés pour répondre à des besoins identifiés.

 

3. Le chèque formation

Le chèque formation est un dispositif d’aides mis en place par certaines régions pour favoriser l’employabilité et faciliter les reconversions professionnelles. Il permet de suivre des formations certifiantes et d’obtenir un titre ou un diplôme inscrit au RNCP.

Selon la décision de votre Conseil Régional, le chèque formation peut prendre plusieurs formes. Il peut s’agir, par exemple, d’un abondement supplémentaire de votre compte CPF ou bien du paiement des frais de formation.

 

– Les acteurs de la reconversion professionnelle

Si vous envisagez une reconversion, vous pouvez prendre contact avec les organismes suivants. Selon votre besoin, ils peuvent vous aider dans votre projet professionnel.

  • Les GRETA. Un GRETA ou GRoupement d’ETAblissements est une structure de l’Éducation nationale qui dispense des formations continues pour adultes. Les GRETA offrent un large panel de formations certifiantes et diplômantes, à plus de 500 métiers.
  • L’ L’Association pour la formation professionnelle des adultes est un organisme du Service public de l’emploi. L’AFPA prépare la reconversion avec du conseil en évolution professionnelle ainsi que de nombreuses formations certifiantes.
  • Les OPCO. Les Opérateurs de Compétences sont des organismes agréés par l’État. Leur objectif est d’accompagner la formation professionnelle des adultes, notamment en participant au financement des projets comme la POEC.
  • Le CNED. Le Centre National d’Enseignement à Distance est un opérateur public qui gère notamment la formation à distance pour adultes en reconversion.
  • Les OPACIF sont des organismes collecteurs, qui perçoivent en particulier les fonds dédiés au PTP (Projet de Transition Professionnelle).
  • Une conciergerie privée.

La conciergerie privée AVS propose un accompagnement personnalisé pour votre projet de reconversion professionnelle. À Votre Service vous aide dans la recherche et le financement de formations. Contactez le numéro 3433 pour plus d’informations.

 

Laisser un commentaire