Quelles sont les aides financières de la CPAM ?

En complément des prestations sociales classiques, la CPAM propose des aides financières pour les personnes en situation de précarité, en raison de leur état de santé ou de revenus modestes. Que vous soyez salarié ou indépendant, vous pouvez peut-être bénéficier d’allocations de l’Assurance maladie. Découvrez dans cet article quelles sont les aides financières de la CPAM, qui peut en bénéficier et comment procéder pour les obtenir.

Aides financières CPAM : comment en bénéficier ?

– Aides financières CPAM individuelles : qu’est-ce que c’est ?

Le champ d’intervention sanitaire et sociale de l’Assurance Maladie répond peut-être à votre situation et à votre problématique en vous permettant de bénéficier d’une aide financière. En effet, si votre état physique ou votre santé entraîne des difficultés financières (accident du travail, maladie, maternité, handicap, etc.) et qu’il vous met en situation de précarité, la CPAM peut vous aider au travers de prestations financières complémentaires.

L’assurance maladie soutient les foyers aux revenus modestes en leur allouant des aides exceptionnelles, en particulier lorsqu’un événement vient fragiliser leur situation.

Ces aides financières CPAM ont pour objectif d’aider les bénéficiaires à surmonter des événements imprévus et viennent en complément des aides habituelles, telles que les indemnités journalières ou le remboursement des soins.

Il faut savoir que les aides financières individuelles dépendent aussi du budget d’action sanitaire et sociale de la caisse d’Assurance maladie de votre région, ainsi que du contexte local. Pour en savoir plus sur les aides financières attribuées par votre CPAM, n’hésitez pas à la contacter directement.

 

– Quelles sont les aides proposées par l’Assurance maladie ?

Couvrant plusieurs domaines, les aides financières CPAM à titre individuel sont variées et peuvent notamment :

  • Faciliter l’accès aux soins, en prenant en charge les dépenses non remboursées de soins médicaux justifiés tels que les frais d’optique, appareils auditifs, hospitalisation, etc.
  • Financer votre complémentaire santé.
  • Aider au retour et au maintien à domicile. Les frais d’aide-ménagère ou besoins d’aide à domicile peuvent être couverts par la CPAM si le demandeur est dans une situation d’isolement géographique ou familial. L’aide CPAM peut concerner un retour à domicile après hospitalisation ou encore un accompagnement de personnes âgées invalides.
  • Aider à la réinsertion professionnelle. En cas d’arrêt de travail, l’Assurance maladie intervient pour faciliter le maintien de l’assuré dans son emploi ou bien pour le repositionner à un autre poste.
  • Aider à l’insertion à domicile des personnes en situation de handicap. Il s’agit ici d’aides financières pour faciliter l’adaptation du logement, une intervention à domicile, etc. Ces aides, octroyées en partenariat avec la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), viennent répondre à la perte d’autonomie.
  • Compenser la perte de salaire. Une aide financière peut être accordée en cas de déséquilibre budgétaire lié à une maternité, un accident du travail, une maladie, etc.

L’octroi d’aides financières CPAM est aussi généralement soumis à des conditions de ressources.

Les bénéficiaires du RSA (ou revenu de solidarité active) qui perçoivent déjà des indemnités journalières de l’assurance maladie, peuvent ainsi solliciter des aides financières CPAM et bénéficier de la complémentaire santé solidaire.

Bon à savoir : il existe également des aides financières exceptionnelles dédiées aux travailleurs indépendants. On fait le point !

 

1. Aide financière exceptionnelle (AFE) aux travailleurs indépendants invalides actifs.

En plus des aides de base prévues pour l’ensemble des assurés, l’AFE soutient les travailleurs indépendants invalides actifs (artisans ou commerçants) en cas de difficultés ponctuelles et exceptionnelles.

L’AFE est possible lorsque le travailleur indépendant fait face à un accident ou une maladie qui peut mettre en péril son activité, et donc provoquer une situation de précarité financière. L’AFE peut s’ajouter à la prise en charge des cotisations et contributions sociales au titre de l’aide aux cotisants en difficulté (ACED).

 

2. Help : un service de la CPAM pour les indépendants en difficulté

Help est un nouveau service né de l’association entre l’Assurance maladie, l’Urssaf, les Allocations familiales et l’Assurance retraite. Ce dispositif est dédié aux travailleurs indépendants (artisans, commerçants, libéraux et auto-entrepreneurs) qui rencontrent des difficultés financières, sociales, médicales ou encore familiales. Il leur permet d’accéder plus facilement aux soins et aux différentes aides sociales dont ils peuvent bénéficier.

Concrètement, il suffit de remplir un questionnaire général qui sera étudié par l’organisme concerné (recouvrement, retraite, famille ou maladie) selon la situation du demandeur. Le travailleur est ensuite informé des actions pouvant être mises en place et il est tenu au courant de l’avancée de son dossier.

 

– Qui peut bénéficier des aides financières de la CPAM ?

Toutes les personnes en situation de précarité économique (suite à une maladie, un accident du travail, un décès, une maternité …) peuvent bénéficier d’aides financières CPAM.

Si vous êtes dans une position de fragilité économique, vous pouvez prétendre à une aide exceptionnelle de la CPAM.

Il faut cependant noter que ces aides n’ont pas de caractère obligatoire : un dossier de réclamation peut aussi être refusé. En effet, c’est le conseil administratif de la caisse dont vous dépendez qui prendra la décision de l’attribution ou non de l’aide. Les dossiers sont étudiés selon votre situation sociale et le motif de votre demande. Un rejet de dossier ne peut pas être contesté.

 

– Comment faire une demande d’aide financière CPAM à titre individuel ?

Vous devez constituer un dossier de demande et l’adresser à votre caisse d’Assurance Maladie qui l’examinera.

Pour obtenir ce dossier de demande d’aide financière, vous pouvez contacter la CPAM au 3646 (service gratuit + prix de l’appel), ou bien vous connecter à votre compte Ameli et taper « demander une aide financière » dans le tchat AmeliBot, l’assistant virtuel de l’Assurance maladie. Ensuite laissez-vous guider en répondant aux questions.

Le dossier de demande d’aide individuelle de la CPAM est composé des informations suivantes : identité, situation familiale, objet de la demande, renseignements sur votre foyer, votre organisme complémentaire, vos revenus et charges financières. Certaines pièces justificatives doivent être jointes au dossier comme les devis des praticiens, vos bulletins de salaires, les quittances de loyer, etc.

Si le dossier est accepté : soit vous percevez directement les aides, soit les allocations sont versées au tiers (médecin, organisme complémentaire, etc.), ce qui vous évite l’avance des frais.

Si vous avez des questions concernant les aides financières de la CPAM, nos équipes se tiennent à votre disposition au 3433.

Laisser un commentaire