Formation prothésiste ongulaire : devenez expert(e) en beauté des ongles

Le prothésiste ongulaire est de plus en plus recherché par les instituts, SPA ou salons. La beauté des ongles tient en effet une place toujours plus importante dans le domaine de l’esthétique et de la cosmétique. Quelles sont les missions du prothésiste ongulaire ? Quelles sont les compétences requises et les débouchés ? Focus sur cette spécialité professionnelle avec un tour d’horizon des formations pour devenir styliste ongulaire.

formation prothésiste ongulaire

Le secteur de l’onglerie a explosé ces dernières années : la demande est forte pour embellir et décorer ses ongles. En France on a vu fleurir les instituts spécialisés et les bars à ongles !

Par conséquent les prestations des prothésistes ongulaires sont de plus en plus recherchées. Le marché de l’onglerie représenterait la filière la plus dynamique du secteur cosmétique.

– Prothésiste ongulaire : en quoi consiste ce métier ?

Un·e prothésiste ongulaire, ou styliste ongulaire, est en charge de la beauté des ongles des mains et/ou des pieds. Le professionnel doit notamment solidifier les ongles en leur apportant des soins ciblés lorsqu’ils sont cassés ou fragilisés. En plus des soins prodigués, l’expert·e de la beauté des mains et des pieds est amené·e à réaliser des créations artistiques comme à exécuter des techniques professionnelles pour embellir les ongles.

Un ou une styliste ongulaire peut ainsi effectuer les prestations suivantes :

  • L’extension d’ongles à l’aide de gel ou de résine ;
  • La réparation ou la solidification d’ongles dédoublés, cassés ou abîmés ;
  • Le « remplissage », une technique d’entretien des extensions d’ongles ;
  • La décoration des ongles (nail-art, pause de motifs, de vernis couleur ou french manucure…) ;
  • La dépose pour enlever la prothèse ongulaire ;
  • Le partage de conseils pour l’entretien des ongles …

 

– Les qualités du prothésiste ongulaire

La prothésie ongulaire exige des compétences techniques pour effectuer toutes les prestations attendues : réalisation de prothèses ongulaires, réparation des ongles, dépose, décoration des prothèses, etc. Ces techniques s’acquièrent lors de formations professionnelles. Le travail de prothésiste ongulaire demande beaucoup de précision, de minutie et de dextérité.

Le métier de styliste ongulaire convient aussi aux personnes créatives, notamment lorsqu’il s’agit de décoration de l’ongle. Le/la styliste ongulaire a idéalement un certain sens artistique et se tient informé·e des tendances mode en matière de Nail Art (l’art de décorer les ongles) et de pose de vernis.

Un·e prothésiste ongulaire doit aimer le contact et l’échange, et surtout être à l’écoute de sa clientèle pour adapter chacune de ses prestations. Il est essentiel de s’intéresser au mode de vie et aux habitudes de ses clients (métier, sport pratiqué, préférences personnelles, allergies, etc.) afin de proposer un service personnalisé de qualité.

Le métier de manucure requiert aussi des compétences commerciales pour vendre au mieux des produits complémentaires à l’activité, comme pour fidéliser la clientèle.

 

– Comment devenir prothésiste ongulaire ?

1. Études et diplômes pour devenir styliste ongulaire

Une formation est nécessaire pour devenir prothésiste des ongles. Côté études, il est possible d’obtenir un diplôme d’État en effectuant un CAP en soins esthétiques et corporels.

Ce certificat d’aptitude professionnelle permet de :

  • devenir expert en beauté des ongles ;
  • maîtriser les techniques de soin esthétique du visage, de maquillage, d’épilation ;
  • acquérir des connaissances en parfumerie, etc.

 

Les diplômes suivants sont par ailleurs accessibles en formation initiale ou continue :

  • Bac pro esthétique cosmétique parfumerie
  • BTS Esthétique-Cosmétique
  • BP ou BM Esthétique-Cosmétique
  • Certificats de Qualification Professionnelle

 

2. Prothésiste des ongles : quelles formations ?

Des formations certifiantes, dispensées par des centres de formation agréés, permettent d’obtenir une certification enregistrée au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) et d’accéder au métier de styliste ongulaire.

Ces formations sont accessibles à tous, qu’il s’agisse de l’apprentissage d’un savoir-faire dans le cadre d’une reconversion professionnelle ou d’un enrichissement de compétences. Une esthéticienne peut par exemple suivre une formation en beauté des ongles pour répondre à la demande de sa clientèle et offrir de nouveaux services.

– Comment choisir sa formation de prothésiste ongulaire ?

Il existe des formations en prothésie ongulaire dans toutes les grandes villes : Paris, Nantes, Nice, Rouen… Si vous cherchez par exemple une formation prothésiste ongulaire à Paris, renseignez-vous sur le niveau de certification délivré et sur le contenu de la formation selon vos objectifs. Si vous souhaitez ouvrir votre propre salon, optez pour un module qui vous formera aussi à la gestion d’une structure.

Il existe des formations de styliste ongulaire courtes ou longues, éligibles CPF, sous forme de cours à distance ou en présentiel, pour répondre à tous les besoins, pour rejoindre un institut ou gérer sa propre structure.

Le parcours de formation permet d’évaluer et de valider plusieurs blocs de compétences utiles pour exercer le métier : la réalisation d’une extension ongulaire, la connaissance des règles d’hygiène et de sécurité, la décoration des ongles, etc.

Le prix d’une formation prothésiste ongulaire varie d’un centre à l’autre et coûte entre 700 € et 1 500 € en moyenne. 

Vous pouvez mobiliser les droits de votre Compte Personnel de Formation (CPF) pour financer partiellement ou totalement votre formation.

Si vous êtes demandeur d’emploi, Pôle Emploi peut aussi participer aux frais de la formation « beauté des ongles » grâce au dispositif d’Aide Individuelle à la Formation (AIF). La prise en charge totale ou partielle des frais de formation par Pôle Emploi est possible uniquement si le centre de formation est éligible à l’AIF.

En tant que demandeur d’emploi, vous pouvez aussi percevoir une rémunération durant la période de formation, sous condition d’assiduité.

Voici quelques exemples de certifications et titres relatifs à la prothésie ongulaire :

  • Exercer une activité de prothésie ongulaire 
  • Prothésiste ongulaire – cursus complet
  • Devenir prothésiste ongulaire

 

– Prothésiste ongulaire : quels débouchés ?

Les experts de la beauté des ongles ont des activités diverses, en tant que chefs d’entreprise ou en tant que salariés :

  • en entreprise individuelle ou micro-entreprise. Une prothésiste ongulaire peut ainsi ouvrir son propre salon, travailler à domicile ou exercer chez ses clients.
  • dans un salon d’esthétique, de coiffure, dans un bar à ongles, en parfumerie ou encore dans un salon de massage ou SPA.

Ce service d’embellissement des ongles est également recherché dans d’autres secteurs d’activité comme dans le milieu du spectacle, le cinéma, la mode, aussi dans le cadre médico-social ou dans les services à la personne.

Vous souhaitez vous former au métier de prothésiste ongulaire ?

Les équipes d’AVS vous accompagnent dans la recherche de formation, l’inscription et la constitution du dossier de financement, sur simple appel au 3433.

Laisser un commentaire